lundi 28 avril 2014

BONS BAISERS DE BRUGES...PAR HAYLEY

Bonjour à tous!
Suite de notre périple belge et après Anvers, direction Bruges.


Bruges est un petit écrin figé dans le temps, une carte postale si charmante qu'on se croirait dans une sorte de décor de film Disney: j'ai fondu pour cette ville très romantique.


Le centre historique de la ville avec son beffroi et sa grand-place peuvent vite dérouter tant il regorge de touristes mais ne prenez pas peur, il suffit de prendre une rue à l'écart, de longer un canal un peu excentré et on a la ville rien que pour nous et c'est vraiment à ce moment-là qu'on absorbe toute la beauté de Bruges et qu'on plonge aussi dans une certaine sérénité: en tout cas, c'est ce que j'ai ressenti!


On en prend vite plein les yeux, chaque maison a du charme ou un détail qui va attirer l’œil (la ville n'est pas classée au Patrimoine de l'UNESCO pour rien!) tandis que la nature, grâce aux canaux, trouve également toute sa place dans ce qu'on appelle communément la Venise du Nord.


Se balader le long des canaux est un ravissement: on envie rapidement les propriétaires de maisons avec des jardins en bord d'eau et devant lesquels sont amarrées des petits barques pittoresque et photogéniques! C'est décidé, on prendra notre retraite à Bruges: la ville est une belle endormie donc pas sur qu'il soit très agréable d'y vivre jeune, par contre!


Nous avons passé 3 jours (disons 2 jours pleins en comptant les trajets) et c'est amplement suffisant pour prendre le pouls de la cité médiévale au sein de laquelle nous avons profité d'un temps magnifique!



J'insiste encore une fois: dans le centre, on peut vite se lasser du côté "gogoland" avec ses groupes de touristes, ses files d'attente pour les balades en bateaux à moteur sur les canaux: vu l’environnement dans lequel on se trouvait, j'avais vraiment l'impression de voir des files pour le manège Pirates des Caraïbes à Disney! Mais les gens ont tendance à se masser aux mêmes endroits et on fuit facilement la foule: heureusement!






Comme avec Monsieur C., nous venions de voir Monuments Men, nous ne pouvions décidément pas visiter Bruges, sans passer saluer la sculpture de la Vierge réalisée par Michel-Ange (la Madone de Bruges). Même si on doit faire la queue, entrer par un passage spécial dans l'église, payer 2 euros,...ça en vaut vraiment la peine: une sculpture mélancolique et délicate et la seule ayant quittée l'Italie du vivant de l'artiste.


"THE Place to See" pour un moment de calme et sérénité (oui, je suis dans ma phase "recherche de zen"!) est le Béguinage: une sorte de petit village habité par une communauté religieuse. Un endroit d'une beauté à tomber par sa simplicité. 




A Bruges, même s'il existe des musées, je dois reconnaître que je n'en ai fait aucun et en avait nullement envie! La ville elle-même est un musée en plein air et, avec le temps de rêve dont on bénéficiait, il aurait été idiot de s'enfermer! Vous l'aurez compris, un vrai rêve, un lieu que je conseille vivement: il faut avoir vu Bruges! 


City Guide:

Dormir: Dukes' Palace: un très joli hôtel situé dans un châtelet ravissant et donnant sur un parc. Un 5* mais qui propose des offres promotionnelles alléchantes tout au long de l'année qui le rendent donc très abordables! Notre chambre était gigantesque!

Manger:
Patrick Devos: On y a dîné le premier soir et c'était top! Une formule quasi-gastronomique dans un cadre magnifique. Bon par contre, c'est clair que l'ambiance était un peu coincée et on se sentait un peu seuls en tant que jeunes dans la salle! Mais on s'en fiche, on a bien rigolé et on s'est régalés!

Den Gouden Harynck: Là encore, pas une ambiance funky, funky mais une cuisine divine...et je pèse mes mots!! On a profité d'une formule Lunch très avantageuse mais avec les attentions d'un gastro très haut de gamme!

Bonte B: Notre coup de coeur! Un jeune chef qui propose une cuisine aussi belle à regarder qu'à déguster. Des très belles assiettes (gargantuesques!) et des prix raisonnables. 

Den Gouden Karpel: Le jour de notre départ, j'avais une exigence: déjeuner en terrasse avant de reprendre le train pour Bruxelles. Il faisait un temps si magnifique, je ne voulais pas louper une miette. Mais difficile de trouver un bon restaurant avec terrasse ou qui ne soit pas un attrape-touristes! Et on est pas mal tombé du tout. Sur une place hyper fréquentée, il y a une série de restos alignés dont le Gouden Karpel (au milieu), on l'avait repéré sur le site du Michelin et il nous a plu avec sa jolie terrasse ensoleillée. En effet, c'était le plus cher de tous mais c'est une belle adresse de poissons et plutôt une bonne surprise!

Bises!

1 commentaire:

  1. Superbe la porte sculptée rouge ! Bruges est une de ces villes ou le temps semble s'être arrêté et ou la douceur de vivre belge s'exprime pleinement. Et 3 jours, c'est la durée parfaite pour voir tout ce qui est important tout en prenant son temps.

    RépondreSupprimer

Par ici les petits mots:)