lundi 24 octobre 2016

LE CAS DU PLAT


Tous les ans, lorsque je fête mon anniversaire, c'est la même rengaine, je me promets d'être plus coquette, plus "tirée à quatre épingles", la journée.
En effet, quand, comme moi, on travaille de chez soi et que, qui plus est, votre première activité au saut du lit est la promenade du chien, on adopte très vite un look assez décontractée. Attention, je suis quand même parisienne et j'ai une réputation à tenir auprès des touristes: non, vous ne me verrez jamais en combo jogging/ Ugg mais si vous me croisez, il y a toutefois de grandes chances, que vous m'admiriez en jean/baskets. Heureusement en grande modeuse (la parisienne est modeste, c'est connu!) que je suis j'ai très vite compris l'importance d'un beau manteau bien coupé pour faire la parade et planquer ce qui se trouve en-dessous. 
En fait dans mes tenues quotidiennes, ce qui me turlupine (j'ai de très graves problèmes dans la vie!) ce sont mes chaussures ou plutôt mes baskets. J'ai toujours aimé porter des baskets, je suis une ado des années 90 après tout, mais je me frustre moi-même de ne pas faire plus d'effort: ahh autoflagellation quand tu nous tiens! Je possède une quantité raisonnable de chaussures (pas tant que ça à vrai dire, j'ai beau être une modeuse avertie, je sais être raisonnable) et des paires de talons qui ont du fouler le bitume parisienne peut être deux ou trois fois durant leur courte existence. Mais j'ai beau me promettre et me jurer, le matin, y'a pas à y faire, j'enfile mes baskets...Même mes chaussures plates plus "élégantes" sont devenues un accessoire exceptionnel. J'ai plutôt de la chance, c'est tendance: le port de la basket est devenu un indispensable du street styler  accompli! Mais ce qui m'ennuie c'est cette flemme, ce refus de prendre le temps de se faire beau avant d'affronter le monde...Je ne pense pas que cette dégaine m'enlaidisse ou qu'elle ruine ma féminité (note à mon ostéopathe qui m'a disputée parce que je ne portais pas assez de talons et que cela m'abimait les muscles des pieds et des jambes et qui a conclu par un "en plus c'est féminin les talons, c'est plus joli": tu as de la chance d'être joli garçon parce que tu m'as vraiment vexée sur ce coup-là!) mais je suis certaine qu'elle démontre à quel point je suis devenue paresseuse stylistiquement parlant.
Plus jeune, je ne passais pas plus de temps à m'habiller mais je faisais un effort et surtout je me faisais plaisir en m'amusant avec mon dressing, ne faisant aucune distinction entre ce que portais le soir ou la journée...Oui d'accord, mais je le répète, je n'ai pas envie de patauger en escarpins dans le terre-plein boueux où mon chien a ses petites habitudes...
En fait il faudrait désormais, que je me change après avoir promené mon chien: je sors de chez moi une première fois, offrant une sorte de mise en bouche à mes voisins et commerçants et puis hop plus tard dans la journée ils ont droit à la pièce de resistance: elle est là la solution!


Pourquoi vous raconter cela? Parce que je me demande si on est pas beaucoup à être devenues comme cela...avec ou sans chien?! Il y a certes des filles hyper lookées qui font fi de tout confort mais est-ce que la majorité d'entre nous n'a pas un peu lâché la bride? Est-ce que le port de baskets est devenu un fléau hipster (parole de mon phélobologue qui lui aussi n'est pas content du tout de mes pratiques vestimentaires et donnait un point de vue purement médical bien entendu)? 
Evidemment, il faut maintenir le sens du confort - il n'y a rien de pire que de passer une journée engoncée dans une tenue incommode - et puis, après tout, il y a des filles super élégantes en baskets et des filles qui ont l'air tout à leur aise en talons aiguilles: il faut savoir trouver un juste équilibre, ce qui nous convient le mieux. 
Je vous raconte tout ça aussi parce que maintenant ça m'oblige, devant témoins, à changer mes habitudes, à m'amuser de nouveau et arrêter de laisser des chaussures se morfondre au fond de mon armoire; et puis, il y a prescription médicale! 

Désormais, je recommencerai à porter des robes chics avec des baskets et mes jeans avec des talons à strass (j'en ai une paire divine qu'il faut que je vous montre!)...

Et vous, vous êtes plutôt à plat ou haut perchées?

H.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Par ici les petits mots:)