mercredi 23 novembre 2016

LA MINI REVUE LITTERAIRE ...

Après une douche prise sous une pluie torrentielle de novembre, ou au cours d’un long bain pour se réchauffer des températures hivernales parisiennes, mon trio gagnant se résume à un bon canapé, un thé et un bouquin.
C’est d’ailleurs dans le but de vous aider à occuper vos longues soirées d’hiver que l’envie de vous faire partager ma dernière trouvaille littéraire, m’est venue.

Je viens donc vous parler du roman Le secret du mari de Liane Moriarty.


Voici ce que vous trouverez sur le quatrième de couverture :
« Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable »

Et ce que moi j’en pense :
Un régal, On est très vite absorbé par l’intrigue de ce livre. Un petit coté Desperate Housewives dans ce roman où les destin croisés de ces femmes aux vies  à première vue calmes et inintéressantes, devient notre première préoccupation.
On ne peut poser ce roman sans s’imaginer 1000 rebondissements on se sent partagés entre compassion, tristesse et énervement. On en fini par « bouder » quelques uns des personnages et vouloir donner des conseils à d’autres. On a presque envie de faire partie de l’histoire, et que notre personnage vienne y mettre son grain de sel…. C’est tellement plus simple de juger quand on est au courant de tout avant les protagonistes !
Et puis à la fin, on est un peu triste de se séparer de Cecilia, de Tess ou de Rachel.
C’est aussi une jolie leçon de vie, l’auteur nous fait prendre conscience de l’effet papillon de nos actes, petits ou grands.
Tout arrive pour une raison, et la raison prend souvent le dessus.

Pour ceux que je n’aurais pas réussi à convaincre, courez tout de même chez votre libraire afin de vous faire votre propre avis. Vous ne serez pas déçus,

Je vous le promets !

Christy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Par ici les petits mots:)